vendredi 12 octobre 2007

privatisation = moins de service pour plus cher...

"Sicko" le dernier film de Michael Moore le montre bien. Lorsqu'en 1971 Nixon décida de privatiser le système de santé des Etats-Unis. Il déclara qu'il "voulait que les Etats Unis aient le meilleur système de santé au monde". On aurait pu croire naturellement qu'il voulait dire que le nouveau système de santé allait permettre aux américains de se soigner et de se guérir le mieux du monde.

Mais en fait, ce qu'il entendait par "meilleur" c'était "qui dégage le maximum de profit". Or pour dégager des profits toute industrie se doit de vendre beaucoup et le plus cher possible. Dans le cas des assurances de santé, il s'agit d'engranger beaucoup de cotisations et d'éviter au maximum de payer pour les maladies des assurés. C'est ainsi que trente-cinq ans plus tard, 50 millions d'Etats-uniens sont exclus de tout système de soin, et que les autres sont à la merci d'une décision qui les empêchera de se soigner.

Il est bon de visionner ce film, qui donne à comprendre s'il en était encore besoin que la gestion privée de la santé (et de la plupart des "secteurs d'activité") conduit à engraisser des sociétés anonymes au dépend de la population. En quoi ceci nous concerne-t-il nous autres Français? Eh bien, nous avons ainsi devant les yeux le résultat d'une politique telle que la mènent MM Sarkozy, Fillon et leurs sbires, qui n'est autre que l'observance fidèle de la doctrine libérale.

Un système fondé sur l'avidité et l'égoïsme, comme l'est ouvertement, délibérément et explicitement le système libéral ne peut conduire qu'à l'exploitation de tous par la minorité des puissants. Il faut être bien malade intellectuellement et moralement pour prétendre comme le font les tenants de l'idéologie libérale qu'en encourageant la compétition et la recherche âpre du gain on obtient le meilleur pour la société.

Aucun commentaire: