vendredi 22 février 2008

wikifacho

Article passionnant sur Wikibéral sur la notion d’ «égalitarisme ». Les « libéraux » sont contre l’égalitarisme, c’est bien leur droit, mais on se demande franchement à qui ils s’attaquent. Quel penseur influent prône l’égalitarisme ? On est bien en peine de trouver un théoricien de l’égalitarisme qui ne soit pas libéral. L’égalitarisme est une « anti-notion » c’est le repoussoir des libéraux. On peut en conclure qu’eux-même sont « inégalitaristes ». On s’en serait douté à vrai dire.
Selon la « définition » excessivement sommaire, l’égalitarisme est une « doctrine politique prônant l’égalité absolue des citoyens en matière économique et sociale » Qui promeut cette doctrine ? On ne sait. Ceux qui se sentent morveux, qu’ils se mouchent…
Le point de vue libéral est tout sauf clair et net. Ils auraient pu commencer (et finir du même coup) par un simple : « non à l’impôt sur le revenu » puisqu’il ne s’agit que d’une « doctrine politique » et ne concerne que « l’économique et social ». Cela aurait pu sembler mesquin. Ils ont préféré parler philosophiquement de « refus de l’autre » (traduction : riche, mon ami, je t’accepte et toi tu me reconnais en tant que pauvre et ton larbin… ) de « volonté coercitive de nivellement » (traduction : laissons à M. Bolloré le yacht qu’il a mérité). L’égalitarisme s’opposerait aux «besoins de l’homme » (ce qui est vrai si l’homme en question est M. Bouyghes, qui a de très gros besoins) Et voilà qu’après la philosophie on a droit à la mythologie avec «Procuste, ce brigand qui raccourcissait les grands et allongeait les petits » (traduction moderne : Jessie James qui volait aux riches pour donner aux pauvres ou tel dirigeant « socialiste », qui voulait mettre le SMIC à 1500 Euros au risque de ruiner le pays.) On voit que s’attaquer à l’argent d’un « libéral » c’est comme lui couper la tête ou les pieds. Et administrer le RMI a de malheureux pauvres, c’est comme essayer vainement de les allonger….

Second paragraphe : on commence à voir apparaître quelques adversaires, qui ne sont pas nommés cependant. L’égalitarisme est ennemi de l’«isonomie» qui selon le rédacteur signifie «égalité devant la loi ». Il est clair que les tenants de l’égalitarisme ne sont pas rigoureux, car tout en prônant l’égalité ce qui a fait d’eux des «égalitaristes» ils refusent l’ «égalité devant la loi» ce qui fait donc d’eux des non égalitaristes.
« Les égalitaristes confondent délibérément les contraintes naturelles avec la coercition ». Exemple : Le petit Martin Bouyghes est né dans une famille riche possédant TF1, alors que le petit Martin Dupuis son voisin est né dans une famille pauvre qui passe quatre heures par jour devant TF1. Ne voyez aucune « coercition » là-dedans! Les deux Martins sont nés par les voies naturelles. Certains naissent riches, d’autres pauvres, c’est là ce que les « libéraux » appellent les «contraintes naturelles».
Le rédacteur anonyme précise : « Par exemple, la différence homme-femme est dénoncée par eux comme une manifestation de l'oppression masculine. » Traduction : « il est bien naturel que l’homme domine la femme puisqu’elle est naturellement moins costaude »
Conclusion à peine confuse :
« En fustigeant un fait de nature comme s'il s'agissait d'un acte de domination, les partisans de l'égalitarisme prouvent qu'ils ne conçoivent la réalité qu'en termes politiques. Leur double mot d'ordre est la vérité n'existe pas et tout est politique. De la sorte, par nihilisme, ils manifestent un déni pur et simple de la logique et de la réalité. »
L’auteur de ces lignes sort certainement d’une école de philosophie très cotée… où il a recueilli quelques termes fort savants et très élégants que malheureusement il peine manifestement à maîtriser. On sent que le cerveau n’est pas au niveau du portefeuille. Le paragraphe suivant est par contre particulièrement croustillant.
« Refusant la structure logique et naturelle du monde, les égalitaristes veulent opérer une tabula rasa. Leur projet ne peut par conséquent prendre forme, conformément à leur constructivisme qu'au moyen de lois autant absurdes que tyranniques. En vue de supprimer les particularités propres à chaque individu, l'égalitarisme en vient nécessairement à promouvoir l'installation au pouvoir d'une élite artificielle, s'appuyant sur l'envie et le ressentiment. Comme dans toute tentative politique de détruire l'ordre du monde - caractéristique du totalitarisme -, le sens des mots est inversé : la liberté devient l'esclavage, et la coercition un acte de délivrance. »
« Refusant la structure logique et naturelle du monde," Traduction : Refusant la loi du marché
« les égalitaristes veulent opérer une tabula rasa" : traduction : les socialistes veulent redistribuer les richesses.
« Leur projet ne peut par conséquent prendre forme, conformément à leur constructivisme, qu'au moyen de lois autant absurdes que tyranniques » traduction : pour cela ils sont obligés d’augmenter les impôts.

« En vue de supprimer les particularités propres à chaque individu, » traduction : pour diminuer les inégalités en termes de salaire
l'égalitarisme en vient nécessairement à promouvoir l'installation au pouvoir d'une élite artificielle, s'appuyant sur l'envie et le ressentiment. Traduction : il vote à gauche.
Comme dans toute tentative politique de détruire l'ordre du monde - caractéristique du totalitarisme -, le sens des mots est inversé : la liberté devient l'esclavage, et la coercition un acte de délivrance. » traduction : tout va bien, change pas de main et pas touche à mon yacht.

Ensuite vient un paragraphe spécifiquement destiné à l’éducation nationale, lieu supposé de la propagande égalitariste (traduction : socialiste). Mais comment les libéraux se sont-ils rendu compte que l’école est un tel lieu de propagande ? Eh bien, après l’avoir écarté des médias, il semble que le socialisme, je veux dire l’ « égalitarisme » aurait dû disparaître. Or ce n’est pas le cas. Il faut donc acheter l’école aussi, et au plus vite !

L’article « égalitarisme » se retrouve plus ou moins modifié sur wikipedia. Détail amusant au passage : Essayez d’accéder au volet « discussion » sur Wikibéral : vous obtenez le message suivant : « Vous n’avez pas la permission d’effectuer l’opération demandée pour la raison suivante : L’action que vous essayez de réaliser n’est accessible qu’aux utilisateurs du groupe user. » D’ailleurs on ne peut modifier librement les articles. Wikibéral… oui le discours est «libéral » (pro-capitaliste et anti-socialiste) mais que signifie « wiki » dans ce contexte ?
Voici ce que je dis de l’article « égalitarisme » sur wikipedia ( « discussion»)
« Article presque entièrement inutile et immotivé. On ne parle de la notion d' "égalitarisme" que pour tenter maladroitement de la réfuter. L'auteur de l'article (qui a déjà commis un texte complètement gratuit sur le prétendu "Wikibéral" site certes libéral mais nullement "wiki") tente maladroitement d'appliquer des concepts qu'il maitrise mal à la réfutation d'une thèse fumeuse dont l'auteur est inconnu. Le but est de donner une vague coloration scientifico-philosophique à une théorie qui se résume à ceci : "Touchez pas à mon blé". »

Aucun commentaire: