jeudi 21 octobre 2010

Le procés de l'intolérance à Maguelone les avignon

Une association, le Mouvement Républicain de Salut Public intente un procès contre la "signalétique bilingue" installée à l'entrée de Villeneuve les Maguelone (en occitan Vilanòva de Magalona) au nom de "l'unicité de la langue française" un concept curieux qui exclurait tout autre idiome, le français devant être "l'unique" langue employée.

Comme cette association l’indique pourtant sur son site, l’article 2 de la constitution a été promulgué officiellement pour prévenir l’utilisation exclusive de l’anglais (ou de toute autre langue) dans les textes destinés au public et non pour nuire aux langues régionales (voir les débats lors de la discussion de cette loi).

Dans la mesure où l’affichage en français est maintenu, on ne voit pas en quoi l’ajout d’un panneau en langue locale peut nuire à l’unité de la nation. D’autre part le maire et le conseil municipal ont certainement été élus démocratiquement et sont donc les représentants du peuple dont émane la décision d'apposer ces panneaux.

Malgré tout il semble que le tribunal administratif ait donné raison à l'association. C’est pourtant un combat indigne que de s’attaquer à nos langues de France alors que notre devoir est au contraire de les défendre, ne serait-ce que par respect pour nos pères qui les ont parlées.

Oui à l’unité de la nation et du genre humain en général, non à l' "unicité" de quoi que ce soit.

Aucun commentaire: