mardi 15 février 2011

Supprimer l'ISF et doper la croissance

Oui, notre pays a besoin de financiers, d'industriels du bâtiment, de sociétés d'autoroutes, d'actionnaires florissants, de chaînes d'hypermarchés, de propriétaires de yachts, d'écuries de chevaux de courses, de châtelains, de stylistes, de sportifs de haut niveau, de présentateurs télé, de chanteurs de variété, de parfumeurs, de bijoutiers. Quel malheur si ces gens-là quittaient le pays!

A quoi bon la croissance si c'est pour dilapider la richesse créée en futilités du genre tribunal, gendarmerie, école, hôpital, poste, sans parler des logement sociaux! Les déficits publics, maintenant ça suffit!

Personnellement, je suis un nanti, un fonctionnaire, un profiteur, un bon à rien, un incapable! La preuve? Je n'ai pas mérité de payer l'ISF. Mon métier? (mais s'agit-il vraiment d'un métier?) J'apprends aux enfants à lire et à écrire. Messieurs de l'UMP et autres piliers de comptoir, je reconnais mes torts! Donnez-moi encore des cours d'économie, juré je bois vos paroles! J'envoie même une partie de ma paye aux pauvres riches victimes de la critique gauchiste!

Aucun commentaire: